Sélectionner une page

«Les collaborateurs sont une partie prenante clé du changement»

INTERVIEW – En fonction depuis le mois de novembre 2023, Jean-Luc Sonnay est le « Monsieur développement durable » du RHNe. Il a notamment pour missions de recenser les actions déjà entreprises au sein de l’institution, d’établir un bilan carbone des différents sites, de coordonner l’identification et la priorisation des enjeux pour les parties prenantes, des objectifs d’amélioration et des plans d’actions et d’accompagner la mise en place de projets allant dans le sens de la durabilité.

En hiver, le port du masque s’impose dans les hôpitaux

Au RHNe comme ailleurs en Suisse, la protection contre les virus connaît un changement de paradigme, comme le souligne l’Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Les hôpitaux confrontés au défi du développement durable

Le RHNe a réalisé d’importants efforts ces dernières années pour améliorer son efficacité énergétique. Plusieurs démarches parallèles ont été prises cette année pour inclure la durabilité parmi les priorités stratégiques de l’institution.

« Être proche aidant, c’est gérer une petite entreprise! »

« Être proche aidant, c’est gérer une petite entreprise! »

En Suisse, un adulte sur quatre se consacre à aider un membre de sa famille, généralement une personne âgée. Mais une autre réalité existe: être le garant du maintien à domicile de son enfant. Laure Galvani, présidente de l’Association neuchâteloise des proches aidants, et sa fille Mélie dévoilent comment elles vivent ce quotidien.

lire plus
« La poésie permet d’ouvrir une fenêtre sur le monde »

« La poésie permet d’ouvrir une fenêtre sur le monde »

Du 20 au 29 mars, le RHNe a participé, pour la 1ère fois, à l’événement « Poésie à l’hôpital », dans le cadre du Printemps de la poésie. Chaque jour, les patient-e-s hospitalisé-e-s ont reçu un texte sur leur plateau-repas. Une démarche initiée dans plusieurs hôpitaux romands en 2016 par la Dre Julie Delaloye, poète et infectiologue au CHUV. Rencontre.

lire plus
« Les tarifs hospitaliers ne sont pas indexés au coût de la vie »

« Les tarifs hospitaliers ne sont pas indexés au coût de la vie »

Le 10 février dernier, le Collège des directions et le Conseil d’administration ont présenté le budget 2023 aux cadres et aux médias. Un budget dans le rouge, avec un déficit de 12.6 millions de francs, qui aurait même atteint 30 millions sans le plan d’amélioration de l’efficience intégré au budget. La mise en œuvre de toutes les mesures prévues ne sera possible que si les sites hospitaliers sont désengorgés, ce qui nécessite un engagement résolu de tous les partenaires du système de santé. Les explications de Léonard Blatti, directeur des finances.

lire plus